Parlons de ces petites choses pas vraiment sexy mais qui sont utiles au quotidien ou en période de règles. Dédramatisons le sujet et faisons un point sur une des dépenses majeures des femmes au cours de leur vie : Le protège-slip (Ça marche aussi pour les serviettes hygiéniques).

Dans ma quête du zéro déchet, j’avais investi dans la marques Les tendances d’Emma il y a bien deux ans. Cependant, j’ai été quelque peu déçu de l’évolution du tissu après plusieurs lavages.

J’avais déjà repéré la marque Plim et ai osé me lancer il y a quelques semaines sur le salon bio Natura à Rezé (44). Ayant vu la liste des exposants, j’y suis allé en partie pour découvrir ce stand. Un stand par ailleurs au top, une très large partie de ce que la marque propose (si ce n’est la totalité, mon regard ne savait plus où se poser) et un accueil parfait plein de petits conseils pour les novices. Mon choix s’est donc naturellement porté sur les protèges-slips pour remplacer ou venir en complément de ceux déjà en ma possession. J’ai pu toucher les tissus, me rendre compte de la qualité des coupes et des coutures et ai même eu du mal à me décider sur les motifs trop mignons proposés.

Pourquoi choisir des protections durables, lavables et réutilisables ? La petite infographie ci-dessous vous explique en chiffres ce que représente le marché des protections intimes féminines et le comparatif n’est pas mal du tout. ^^

Plim se place donc sur un marché en pleine progression quand on voit ces chiffres. Et parce que 30 milliards de dollars veulent aussi dire autant de déchets de production, de transport puis de consommation, c’est maintenant à notre propre niveau d’agir pour réduire cela au maximum et faire du bien à notre santé par la même occasion.

En effet, bien que les grands industriels proposent maintenant des protections aux « matières » différentes pour laisser le choix aux consommatrices, la plupart des protège-slips du commerce présentent encore (même à faible dose) des traces de produits chimiques et de dioxines ce qui provoque des démangeaisons, des odeurs et parfois même des allergies ou mycoses. Et ne parlons pas de l’éventualité de chocs toxiques quand il s’agit de l’utilisation de tampons (Je parlerais dans un prochain article de la Cup en lien avec ce sujet).

Ce que propose la marque Plim est simple : « Des tissus bio, durables, réutilisables, sans emballage superflu et sans plastique ». Est disponible une large gamme de produits pour réduire les déchets : Sacs, mouchoirs, essuie-tout, éponges, disques démaquillants lavables, serviettes hygiéniques et protège-slips, notre sujet du jour.

Il existe deux tailles/formes pour ces protège-slips qui s’adaptent aux sous-vêtements voulus. Pour la composition je laisse parler les experts, voici ce qui est dit sur le site de la marque :

  • Côté peau: un coton bio très doux hypoallergénique, certifié GOTS (jusque dans ses teintures), qui prend soin de votre muqueuse délicate et fait le bonheur des peaux sensibles en évitant les allergies et les irritations. Pas de substances chimiques néfastes pour votre intime si délicat!
  • A l’intérieur: une membrane en coton bio certifié GOTStissée spécialement pour sa finesse et son absorption efficace qui dirige le flux dans la longueur de la plim pour éviter les débordements sur les côtés et qui oriente le flux vers la membrane du dessous qui assure l’anti-fuite.
  • Côté culotte: (avec l’étiquette) une membrane technique de haute qualité qui assure une imperméabilité totale et une respirabilité optimale. Pas de fuites possibles et l’humidité s’évacue pour laisser une peau nette et saine qui respire. Cette membrane est certifiée OEKOTEX et vous assure une totale sérénité pour respecter la santé de votre peau sans odeurs, sans mycoses, sans démangeaisons et surtout avec une sensation sèche inégalée!

Munis d’un bouton pression, les protège-slips Plim se fixent sous le sous-vêtement et se lavent en machine à 40°. 5 à 15 Plim suffisent pour environ 5 ans de durée de vie et en fonction de vos besoins.

Ce sont, de plus, des produits 100% conçus et confectionnés en France, dans un atelier de prêt à porter de qualité, organisé en coopérative et socialement équitable. 

Où trouver ces produits ? http://www.plim.fr/fr/ ou dans le différents salons bio à travers la France.

Personnellement c’est donc un synonyme de grosses économies, de zéro déchet et un produit que j’adapte en fonction de mes besoins. Et à toutes celles qui peuvent trouver ça « bizarre ou « dégoutant » de laver et réutiliser ses protège-slips ou serviettes lavables, je n’ai qu’une chose à vous dire : relisez bien cet article et essayez ! Il ne faudrait pas mourir bêtes et bourrées de préjugés non ? ;p

Alors en attendant la suite, portez-vous bien et n’ayez plus honte d’être une fille/femme avec tout ce que ça implique !

 

Photos ©eals

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *